Patrice Corriveau présente « Cyberpédophiles et autres agresseurs virtuels »

15 Mar

C’est désormais un fait répandu : les réseaux sociaux représentent un nouveau repère pour les pédophiles. Avec l’avenue du Web 2.0, il devient de plus en plus urgent de sensibiliser les jeunes aux différents enjeux qui les attendent et aux dangers insoupçonnés auxquels ils font face. Patrice Corriveau, enseignant au Département de criminologie à l’Université d’Ottawa et auteur de plusieurs ouvrages pertinents sur des enjeux de société, lancera cette semaine une publication bien d’actualité pour nous aider à mettre en garde nos jeunes : « Cyberpédophiles et autres agresseurs virtuels ».

Plus facile de se regrouper

Les réseaux sociaux tels que Facebook sont conçus pour permettre aux gens d’échanger, de partager des photos et des vidéos et de se regrouper via un réseau de connaissances ou des intérêts communs. Ainsi, dans son ouvrage, Patrice Corriveau soutient qu’il devient plus facile pour les pédophiles de se regrouper avec les médias sociaux : « Les amateurs sont de moins en moins isolés et ils peuvent désormais s’organiser en réseaux, notamment afin de s’échanger des images ainsi que des conseils ».

Dans le but d’observer l’interaction entre les amateurs de pornographie juvénile, l’auteur a même infiltré pendant un mois trois réseaux de groupes de nouvelles sur la pornographie juvénile. Ainsi, sous la supervision de la Sûreté du Québec, monsieur Corriveau peut affirmer qu’il est temps pour les autorités de se munir de meilleurs moyens techniques pour lutter contre la cyberpédophilie.

Plusieurs réponses à vos questions

L’œuvre de Patrice Corriveau et de Francis Fortin, second auteur de « Cyberpédophiles et autre agresseurs virtuels »  répond à plusieurs questions sur le sujet, telles que qui sont les cyberpédophiles? Quels genres de rapports entretiennent-t-ils entre eux? Et surtout, comment peut-on intervenir pour combattre le phénomène et sensibiliser les jeunes? Internautes avertis : il est possible de se procurer la publication par le site Web de vlb éditeur ou dans les différentes librairies dès jeudi.

Pour ceux qui désirent mieux comprendre le phénomène pour mieux intervenir auprès des jeunes,  jetez un coup d’œil à nos articles: Gérer son image virtuelle : un jeu d’enfants?, 1001 raisons de protéger son compte facebook, Un ordinateur dans la chambre à coucher : un loup dans la bergerie? et Harcèlement psychologique et cyberintimidation : la revanche des nerds?, dans la section Adolescents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :