« Mais qui surveillera les surveillants? »

14 Fév

source: Big Brother Awards

Bien qu’elle date du premier siècle, cette célèbre satire du poète latin Juvénal semble tout à fait d’actualité. La semaine dernière, je vous parlais des logiciels espions pour mobile qui permettent aux parents de suivre leurs enfants à la trace. Aujourd’hui, je vous présente un cas que l’on retrouve en seconde position de notre dossier spécial des pires logiciels espions : celui d’une école de l’état de la Pennsylvanie accusée d’espionnage auprès de ses étudiants.

Prêt de matériel informatique : à vos risques et périls

De plus en plus d’établissements scolaires intègrent des programmes informatiques spécialisés à leur système, afin d’offrir aux étudiants un service de perfectionnement adapté aux nouvelles technologies. Ainsi, certaines écoles ont implanté un service de prêt d’ordinateurs portables pour que tous les jeunes, même ceux des familles moins bien nanties, puissent accéder à cette technologie.  Bien entendu, la formule instaurée doit assurer à l’école une certaine surveillance, par principe de sécurité, dans le but d’éviter le bris ou le vol de ces ordinateurs. Mais, à quel prix?

Quand le pouvoir des enseignants dépasse les bornes

L’an dernier, l’école Lower Merion School District (LMSD), située en Pennsylvanie, a été accusée d’espionner ses élèves, par le biais d’ordinateurs portable prêtés aux étudiants. Ainsi, 2 300 jeunes ont reçu un portable à des fins éducatives, sans savoir qu’ils étaient surveillés à leur insu.

C’est grâce à Blake Robbins que la manigance a été révélée au grand jour et mise entre les mains de la justice. Un jour, alors qu’il était appelé au bureau du directeur, le jeune homme de 15 ans s’est fait accusé de conduite inappropriée à la maison et soupçonné de trafic de drogue. Le directeur détenait comme preuve de ses accusations une photographie de Blake prise à même l’ordinateur que l’école lui avait prêté. La webcam intégrée au portable avait pris plusieurs clichés de l’adolescent alors qu’il se trouvait dans sa chambre à coucher.

Après avoir découvert le pot aux roses, l’école fait face à des accusations sévères en justice pour atteinte à la vie privée. Le dossier est présentement suivi par la FBI, de quoi refroidir le directeur principal de la LMSD!

Faire preuve de vigilance constante

Notre blogue vous le rappelle sans cesse : soyez à l’affut des nouvelles technologies et des formes d’intrusion à la vie privée qu’elles peuvent engendrer sans même que vous ne le réalisiez! Cette histoire semble être un cas isolé, mais il ne faut pas croire que cela n’arrive qu’aux autre. D’ailleurs, pour vous garder informés, le blogue du groupe Intrepidus propose entre autres différents moyens de savoir si un logiciel de surveillance est installé sur votre ordinateur.

Vous ne savez plus à qui faire confiance? Suivez les Big Brother Awards qui dénoncent chaque année les personnes et les institutions coupables d’atteinte à la vie privée et à la liberté, par une cérémonie publique et un rapport annuel.

Quelque chose me dit que la LMSD remportera probablement la palme en Pennsylvanie cette année…!

Une Réponse to “« Mais qui surveillera les surveillants? »”

  1. Isabelle 14 février 2011 à 10:17 #

    Ça fait froid dans le dos! Et dire que certaines écoles pensent à utiliser Facebook pour communiquer avec les étudiants… Pas convaincue que ce soit la chose à faire quand je lis des histoires pareilles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :