Big Brother: les entreprises qui vous « googlent »

11 Fév

Vous protégez votre cyberréputation? Excellent. La majorité des experts vous dirons que c’est aujourd’hui indispensable. Jérôme Coutard, président et fondateur de Filteris, affirme que les entreprises n’hésitent pas à « googler » les candidats avant de les embaucher. Qui plus est, si le moteur de recherche fournit des renseignements gênants à leur égard, l’employeur pourrait refuser de les recruter…

Et la loi dans tout ça?

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada s’est penché sur le sujet. Bien que la loi n’ait pas été adaptée à la réalité d’Internet et des réseaux sociaux, ses lignes directrices fournissent tout de même un cadre de référence.

De plus, le « googlage » de candidats pourrait être une pratique moins fréquente qu’on ne le croit. Évidemment, dans le monde de la communication et du marketing, la réputation de l’individu est aussi importante que ses compétences. Par contre, ce n’est pas aussi important dans d’autres domaines. À titre d’exemple, l’équipe du recrutement chez Dessau (firme de génie-conseil) n’a pas ce genre de pratiques. Les employés du département des ressources humaines, comme tous les autres d’ailleurs, n’ont ni accès à Facebook, ni accès à leur courriel personnel à partir du bureau.

Les règles en RH sont très strictes et comme l’utilisation des renseignements personnels recueillis sur Facebook tombent dans une zone grise, le département légal des grandes entreprises, comme Telus, n’hésite pas à mettre les recruteurs en garde contre cela.

Selon Catherine Duval, conseillère en ressources humaines chez Dessau, tant que les employés font leur travail, il n’est pas possible de les punir en fonction de ce qu’ils disent sur les résaux sociaux. Et puisqu’il n’y a aucune jurisprudence sur le sujet à l’heure actuelle, prudence est le mot d’ordre pour gérer ces situations.

Teintes de gris

Même si vous appliquez tous les conseils que vous trouvez dans ce blogue pour gérer votre réputation en ligne, sachez simplement que si un détail vous échappait, la loi serait là pour vous protéger. Mais, comme il y a plusieurs teintes de gris, aucune règle bien définie vous protège entièrement.

Il importe de rester à l’affût des changements à venir, car un jugement de la cours pourrait chambouler les pratiques. De plus, chaque entreprise peut se doter ou non d’une politique Internet. Connaissez-vous celle de votre employeur/futur employeur?

Une Réponse to “Big Brother: les entreprises qui vous « googlent »”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Votre réputation ne tient qu’à un fil « - 23 février 2011

    […] connue ou non (lire l’histoire vécue d’un simple citoyen nommé Paul Chambers), couverture partielle de la Loi sur la protection de la vie privée et habitude encore non répandue des employeurs à « […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :