Envahissez le cyberespace!

4 Fév

L’e-réputation se compose de plusieurs éléments dont vos coordonnées, vos photos, mais aussi des commentaires que vous avez laissés sur des blogues et ce que les autres disent de vous.

L’arrivée du système PageRank de Google permet d’ordonnancer les résultats selon la popularité des sites. Cela signifie que si vous êtes très actif sur l’Internet (et les médias sociaux en particulier), votre contenu risque d’apparaître dans le haut de la liste des résultats. Inversement, si votre présence web est limitée, c’est ce que l’on dit de vous qui s’affichera d’emblée. Vous voyez où je veux en venir?

Incroyable, mais vrai! relate l’histoire vécue d’une des collaboratrice de ce blogue. À des fins d’expérimentation, j’ai utilisé son nom pour tester quelques uns des outils de veille ci-dessous.

Les outils de veille

Il existe plusieurs moteurs de recherche, tant pour les individus que les entreprises, qui agissent à titre d’agrégateur de contenu. Le plus connu est bien évidemment Google. Qui a su résister à la curiosité de « se googler »? Si votre nom est commun ou qu’une personnalité célèbre le partage, les chances d’y retrouver beaucoup d’information à votre sujet sont faibles. Par contre, il en est tout autrement lorsque votre nom est peu familier et que vous êtes

sensiblement actif sur le web. Paméla Blouin génère des résultats pertinents sur les 5 premières pages! Du blogue à son dernier emploi à la ville de Montréal, plusieurs détails sur sa vie personnelle et professionnelle sont recensés. Heureusement, rien de négatif ou de potentiellement gênant n’est apparu.

Parmis les logiciels gratuits, 123people et pipl.com offrent une formule intéressante. Bien que les résultats soient sensiblement les mêmes que sur Google, la façon dont ils sont présentés donne un apperçu rapide de l’ampleur de la présence web de la personne recherchée.

Évidemment, d’autres (comme MyLife pour ne citer que celui-là) ne manqueront pas l’ocasion de vous faire payer pour l’accès aux résultats de la recherche.

Les stratégies de gestion

Sachant que ce type d’outils existe et que rien ne peut être effacer du web, il est possible d’adopter deux stratégies différentes pour gérer sa e-réputation.

1) D’abord, on peut centraliser toute notre information, c’est-à-dire utiliser le même pseudo pour tout: Facebook, Twitter, LinkedIn, Flickr (et j’en passe) ainsi que pour laisser des commentaires sur les blogues et les sites d’opinion tel que TripAdvisor. Si vous êtes prêt à assumer l’ensemble de vos trace sur le Web, cette stratégie permet de rassembler votre identité digitale tout en haut des résultats de recherche. Pratique quand on veut se faire voir des employeurs ET qu’on a le contrôle sur le contenu visible.

2) Pour éviter que l’ensemble de votre vie interactive se retrouve dans le grand livre de Google, la stratégie à adopter est la dispersion de votre présence. Éviter d’utiliser le même nom sur plus d’une plateforme. Cela rend la connexion entre les renseignements très complexe. Cela dit, vous vous exposez au risque que quelqu’un d’autre génère activement du contenu sous votre nom.

Mon conseil? Envahissez le cyberespace! …Intelligemment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :